Histoire

Aux sources du mythe

GGR - Rbin Knock

20 ans avant le premier Vendée Globe, la course du Golden Globe Challenge, organisée par le Sunday Times, a offert à 9 marins, l’opportunité de réaliser pour la première fois une course autour du monde à la voile sans escale et sans assistance. Un défi qui les a renvoyés à l’essentiel : un homme et un bateau face à l’immensité des mers.


Sur les 9 hommes à prendre le départ, un seul franchira la ligne d’arrivée : Robin Knox-Johnston sur son ketch de 10 m, le Suhaili. Les 8 autres concurrents abandonneront :

  • Alex Carozzo (sur Grancia Americano), John Ridgway (sur English Rose IV), Loïck Fouge-ron (sur Captain Browne) et Bill King (sur Galway Blazer II) ne dépasseront pas l’Atlan-tique.
  • Chay Blyth (sur Dyticus), qui n’avait aucune expérience de la navigation, renoncera juste après avoir franchi le Cap de Bonne -Espérance.
  • Donald Crowhurst ne quittera pas l’Atlantique Sud mais communiquera de faux rap-ports de position. Au terme de ce « voyage imaginaire » qui lui fera perdre l’esprit, il se laissera, semble-t-il, glisser par dessus bord. Son trimaran, Teignmouth Electron, sera retrouvé vide et à la dérive.
  • Nigel Tetley, à seulement 1 100 miles de la victoire, fera nauvrage à bord de Victress et se suicidera quelques années plus tard.
  • Quant à Bernard Moitessier, largement en tête de la course sur Joshua, il préférera Tahiti à la compétition et fera un tour du monde et demi pour rejoindre la quiétude des îles.

Cette course mythique qui a inspiré le Vendée Globe a, à jamais, marqué les esprits et est entrée dans la légende.

Lancer une nouvelle Golden Globe Race en 2018, c’est donc renouer avec la voile dans ce qu’elle a de plus pur, de plus difficile et de plus audacieux. 

 

Zoom sur "La Longue Route"


Bernard Moitessier tirera de sa participation en 1968 un récit autobiographique publié en 1971 et dont la diffusion dépassera les 100 000 exemplaires en moins de 3 ans. « La longue route » deviendra vite une référence et inspirera de nombreuses générations de marins.
Après Titouan Lamazou, premier vainqueur du Vendée Globe en 1989, Phi-lippe Jeantot, vainqueur du Boc Challenge, Philippe Poupon, Loïc Peyron et bien d’autres, les skippers de la Golden Globe Race 2018 en seront les dignes héritiers !