Pourquoi trier ?

Environnement
 

Biodiversité menacée, effet de serre amplifié, réchauffement climatique... La planète est en danger. Trier est devenu une nécessité pour recycler et ainsi :

Réduire la pollution

Les déchets polluent l'eau, la terre, l'air, l'odorat mais aussi la vision !

Protéger la biodiversité

En Europe, la biodiversité est gravement menacée : 38 % des espèces d'oiseaux et 45 % des espèces de papillons risquent de disparaître à plus ou moins long terme. Les arbres sont également touchés : 2/3 d'entre eux souffrent de la pollution. 

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

L'effet de serre est un phénomène naturel important pour la survie de la planète. Il permet de maintenir une température moyenne sur Terre de 15° C contre -18°C s'il n'existait pas. Les gaz à effet de serre sont naturellement peu abondants dans l'atmosphère, mais du fait de l'activité humaine, leur concentration a considérablement augmenté (+ 70 % entre 1970 et 2004), provoquant le réchauffement climatique et de nombreuses conséquences en chaîne (augmentation du niveau des océans, catastrophes naturelles plus fréquentes, bouleversement du régime des précipitations, sur l'agriculture, la santé, l'économie...)

Epargner nos ressources naturelles

Forêt, bauxite, pétrole, minerai de fer, sable... 30 % de nos ressources naturelles ont été dilapidées au cours des 30 dernières années. Parmi les responsables, les emballages ! Gourmands en énergie et matières premières, ils doivent impérativement être recyclés. Car recycler, c'est éviter de puiser à nouveau dans les ressources naturelles. 
Deux exemples : une tonne de canettes d'aluminium recyclée permet d'éviter l'extraction de deux tonnes de bauxite et une tonne de plastique recyclée permet d'économiser 650 kg de pétrole brut (chiffres Eco-emballage)

Faire des économies

Un déchet trié peut être revendu pour être recyclé. Chaque déchet recyclable collecté dans un sac jaune est donc une source de recette importante. A l'inverse, un déchet recyclable déposé dans un  bac bleu coûte doublement à la collectivité car il ne pourra être revendu et coûtera aussi cher à traiter qu'un déchet non recyclable.