Submersion Marine

RISQUE DE SUBMERSION MARINE :
AIDER LES PROPRIÉTAIRES CONCERNÉS
ET CONSTRUIRE LE PAPI 2

 

 

" Après avoir mené de nombreuses actions pour protéger le territoire face aux submersions marines, notre collectivité a fait le choix de se projeter sur le long terme et d’anticiper les risques liés à la montée des eaux. Nous avons présenté avant l’été un pland’actions basé sur le scénario le plus probable, à l’époque : Xynthia +60cm à l’horizon 2100.

Les nouvelles données scientifiques publiées par le GIEC sont plus pessimistes. Elles font état d’une montée des eaux beaucoup plus rapide que prévu, nous obligeant à revoir toutes nos études de vulnérabilité, avec des hypothèses Xynthia +84cm et Xynthia +110cm.

Il est indispensable de prendre en compte ces nouveaux éléments avant d’engager notre collectivité dans des actions coûteuses et éminemment stratégiques.
En parallèle, l’Agglo va aider, sans attendre, les 296 propriétaires des bâtiments les plus vulnérables à réaliser des travaux d’adaptation. "

précise Yannick Moreau.

Graphique_Evo niveau mer

 

Un PAPI 2 en phase avec les derniers rapports du GIEC

L’Agglo va lancer dès cette fin d’année l’élaboration du PAPI 2 (2023-2027), qui va permettre d’actualiser l’étude de vulnérabilité en se basant sur les 2 scenarii les plus pessimistes du dernier rapport du GIEC : Xynthia +84cm et Xynthia +110cm.

Concernant le remblai, une étude d’impact de la houle va également être actualisée en lien avec les dernières projections les plus pessimistes du GIEC. Les résultats, associés à ceux du PAPI 2, permettront d’établir un nouveau programme de travaux pour renforcer ce véritable rempart face aux assauts de la mer.

En 2022, la collectivité consacrera 250 000€ à la réalisation de ces études.

 

Un dispositif pour accompagner les propriétaires

Dans le cadre du premier PAPI (2016 - 2022), avec la cote Xynthia +60cm à l’horizon 2100, 296 bâtiments ont été identifiés comme particulièrement vulnérables sur les quais du bassin portuaire.

Sans attendre les résultats des futures modélisations, l’Agglo va recruter un prestataire pour réaliser des diagnostics de vulnérabilité précis de ces bâtiments et aider les propriétaires à constituer des dossiers pour bénéficier du fonds Barnier (Fonds de Prévention des Risques Naturels Majeurs).

Ce dispositif permet :
• Pour un bien à usage d’habitation : de toucher 80 % du montant des travaux réalisés, dans la limite de 10 % de la valeur vénale ou estimée du bien ;
• Pour un bien à usage professionnel employant moins de 20 salariés : de toucher 20 % du montant des travaux, dans la limite de 10 % de la valeur vénale ou estimée.

Exemple : Un particulier qui réalise 20 000€ de travaux dans une maison estimée à 500 000€ pourra bénéficier d’une subvention de 16 000€.

En 2022, l’Agglo prévoit de consacrer 100 000 euros au financement de cette prestation d’accompagnement des propriétaires.
Le dispositif débutera en janvier 2022 – Pour tout renseignement préalable les habitants peuvent appeler le 02 51 23 16 00

 

Des investissements majeurs

L’Agglomération consacre chaque année plus d’un million d’euros pour assurer sa compétence de Gestion de l’Eau, des Milieux Aquatiques, et de
Prévention des Inondations (GEMAPI).

Parmi les actions et investissements qui seront réalisés en 2022 :

  • la réalisation d’un mur chasse mer promenade Clémenceau : 300 000€
  • le renfort du perré de la base de mer : 150 000€
  • le renfort de la digue de Tanchet : 100 000€
  • ou encore la restauration de l’écluse de la Rocade :1 M€ financé avec l’État

                                    Submersion marine

 

 

Bâtis concernés par le risque de submersion

 

 

 

 

Hauteur d'eau maximale dans le bassin portuaire des Sables d'Olonne - Scénario Xynthia + 60 cm

Plan Submersion - Xynthia+60cm

 

Dub 9 août au 10 septembre 2020, l'Agglomération a organisé une exposition concertation sur le risque de submersion marine. Vous pouvez désormais y accéder ICI.