Tourisme : l'optimisme reste de mise

L’optimisme reste de mise chez les professionnels du tourisme

Après deux mois de fermeture liée au confinement, campings et résidences de vacances ont commencé à accueillir les premiers vacanciers. Un démarrage marqué par un volontarisme affiché par tous les acteurs, dans le respect des mesures sanitaires visant à protéger la clientèle et le personnel. Il est encore tôt pour le dire, mais certains annoncent une belle saison, sauvée par un réflexe de tourisme hexagonal. Rencontre avec un professionnel de l'hôtellerie de plein air.

 

« Nous ne sommes pas inquiets, mais nous restons vigilants»

tourisme-ile-aux-oiseaux

Au camping «L’île aux Oiseaux », tout est fait pour garantir un maximum de sécurité à la clientèle comme à l’équipe. L’esprit familial et la tranquillité des lieux sont deux atouts majeurs.  

« Nous prenons les choses très au sérieux » , entame Nadine Héreau. « Chez nous, on adore quand les vacanciers n’ont plus qu’à poser leurs valises. Force est de reconnaître que les contraintes liées au nettoyage nous compliquent un peu la tâche ; nous avons doublé le temps de ménage par exemple », explique la gérante de « L’île aux Oiseaux », joli camping niché à proximité des marais de l’Ile d’Olonne. Du côté des sanitaires, une douche, des toilettes et un lavabo sont attribués exclusivement à chaque emplacement, accessibles avec une clé individuelle.

Direction et personnel se sont en effet engagés dans une démarche volontaire du respect des consignes sanitaires. « Nous respectons scrupuleusement les règles de l’Agence Régionale de Santé. Notre piscine reste accessible, mais nous avons supprimé les transats », note Nadine Héreau. Au grand soin apporté à la protection des vacanciers s’ajoute celui de la préservation des équipes. « Nous ne faisons plus d’état des lieux de sortie et ne débutons le ménage que trois heures après le départ des occupants », indique la gérante. Une carence de 24 h a été instaurée entre deux locations, garantissant une protection maximale, à l'exception de rares cas de réservations effectuées avant la crise sanitaire.

Loin de donner dans le défaitisme, la gérante et son équipe savent pouvoir compter sur la fidélité de la clientèle, attirée par le caractère familial du lieu et une certaine qualité de vie, pour envisager une saison d’autant plus souriante que les mesures sanitaires devraient s'alléger dans les semaines à venir.