Retour à la crèche

Les enfants retrouvent leur "petite famille" à la crèche 

 

crèche-photo-article

Depuis le 2 juin, les crèches de l’agglomération ont retrouvé une capacité d’accueil presque optimale. Les règles sanitaires toujours en vigueur imposent une organisation différente, obligeant notamment « L’Île aux enfants » à anticiper un fonctionnement en « petite famille » qui était déjà prévu à l’issue des travaux d’extension.

« Les personnels et les parents ont fait preuve d’une grande capacité d’adaptation et les enfants d’une adaptabilité surprenante », résume Stéphanie Barreteau, la directrice de la crèche « L’Ile aux enfants ». L’établissement, qui accueille les enfants dès 10 semaines jusqu’à 4 ans, a rouvert ses portes dès le 2 juin après de longues semaines de fermeture liées à l’épidémie de coronavirus.

Alors que les travaux d’extension de la crèche battent leur plein, l’organisation s’est adaptée aux protocoles sanitaires. « Auparavant, nous accueillions les enfants par groupes d’âges et nous sommes passés en mode « petite famille » comme à l’Île Vertime », explique la directrice. Cette réorganisation en petites unités de vie permet à chaque enfant de rester dans le même environnement tous les jours, avec les mêmes enfants et la même équipe d’encadrement. L’objectif consiste, bien entendu, à éviter autant que possible les croisements et les échanges de toutes natures.

Tous les enfants tirent bénéfice de cette organisation en « petite famille » ; les plus petits se développent plus rapidement au contact des plus grands qui eux-mêmes apprennent à être plus attentionnés avec les tout-petits.

« Cela fonctionne très bien, c’est très enrichissant pour tout le monde, y compris pour le personnel », se félicite Stéphanie Barreteau. À l’issue des travaux, l’Île aux Enfants gagnera en capacité d’accueil pour passer de 50 à 56 enfants. Tout sera prêt pour envisager une rentrée de septembre dans les meilleures conditions.

 

 « Elle est où la crèche ? » 

Manifestement, sa crèche a manqué au petit Kynahé, bout de chou de deux ans. Sa maman Léa, esthéticienne, raconte : « Il est très content d’avoir retrouvé L’Île aux enfants . Au bout de deux mois de confinement et trois semaines passées chez ses grands-parents, il commençait à me demander : « elle est où la crèche ? ».

Il faut dire que le petit garçon est un habitué des lieux qu’il fréquente depuis qu’il est bébé. Du coup, le passage en « petite famille » a été un peu compliqué pendant trois jours, mais tout est rapidement rentré dans l’ordre à tel point que le petit garçon lance aujourd’hui des « va maman ! » enthousiastes, dès son arrivée sur les lieux. « Ce qui est formidable c’est qu’il a changé d’environnement, mais qu'il a gardé les trois dames qui s’occupent de lui depuis le début et qu’il connaît par leurs prénoms. Du coup le retour a été plus facile. »

Son adaptation est un tel succès que la maman de Kynahé note des changements dans son comportement : « Avant, il était chez les « moyens » avec des enfants de son âge. Depuis qu’il est en « petite famille », il est beaucoup plus attentif avec mon neveu, qui a cinq mois. J’ai été surprise de le voir lui donner sa tétine, par exemple ». « Nous sommes très contents de son retour en crèche, il en avait besoin », conclut-elle.