Le pari gagnant de l’hydrogène

panneau-station-hydrogenAvez-vous remarqué ce nouveau panneau en arrivant aux Sables d’Olonne, en bordure de l’avenue Charles de Gaulle (RD760), entre le rond-point de Pierre-Levée et le rond-point de la Vannerie ? Il annonce le projet de création d’une station d’hydrogène vert. L’Agglomération vous en dit plus.

Inodore, incolore, non toxique et non polluant, l’hydrogène vert a le vent en poupe !  Le 8 septembre 2020, la France dévoilait sa stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné, assortie d’une enveloppe de 7 milliards d’euros sur 10 ans, avec un objectif précis : devenir l’un des leaders mondiaux pour la fabrication d’électrolyseurs destinés à la production d’hydrogène. Message reçu 5 sur 5 en Vendée et sur l’Agglomération des Sables d’Olonne !

L’atout de l’hydrogène

Le SyDEV, acteur incontournable de la transition énergétique de la Vendée, va faire construire à Bouin le premier site industriel de production d’hydrogène 100 % vert en France. Contrairement aux énergie fossiles, la combustion de l’hydrogène n’émet pas de dioxyde de carbone (CO2). Elle ne produit que de l’eau. Cet hydrogène sera distribué à partir de 2021.

Pour démocratiser le plus possible l’utilisation des carburants 100 % renouvelable, le SyDEV va déployer en Vendée un réseau de stations d’avitaillement en hydrogène et GNV.

Dans ce contexte, le SyDEV s’est engagé à implanter aux Sables d’Olonne fin 2021 une station multi énergies (hydrogène, GNV, électricité) sur l’Ilot Nord de la Vannerie. Un site idéalement situé à l’entrée des Sables d’Olonne et donc facilement accessible. Le SyDEV va lancer l’étude de faisabilité en vue de créer cette station sur 6 000 m2 en privilégiant son intégration paysagère. Une attention particulière sera également portée à la gestion des flux de circulation des véhicules.

Cette station permettra de distribuer l’hydrogène vert produit à Bouin. Exit l’utilisation d’énergies fossiles qui génère des gaz à effet de serre.

Investir pour le futur

La future station des Sables d’Olonne proposera non seulement de l’hydrogène vert, mais aussi du gaz naturel et des recharges rapides pour les véhicules électriques. Financée par le SyDEV et Vendée Energie, la construction de cet équipement est estimée à 3,5 millions d’euros.

Ce projet de pointe s’inscrit dans une démarche plus générale visant à promouvoir les énergies renouvelables et à réduire les gaz à effet de serre. Il répond de ce point de vue parfaitement au Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) de l’agglomération des Sables d’Olonne. Le climat n’attend pas !