Submersion marine : plan d'action pour se protéger

Submersions marines : de nombreuses actions réalisées

Un plan d'actions pour se protéger à l'horizon 2100

 

 

Rsique de submersion marine" Les drames vécus lors du passage de la tempête Xynthia auront laissé  des  traces  indélébiles,  et  définitivement  changé  notre  approche de la gestion des risques liés aux inondations. Avec l’État et le Syndicat mixte des Marais des Olonnes, nous avons mené  de nombreuses actions dans le cadre du « PAPI  ».  La plus symbolique concerne la reconstruction de la stratégique écluse de la Gachère. Aujourd’hui notre vulnérabilité se situe au niveau du port. Nous devons y apporter des réponses concrètes mais surtout réalistes et durables. C’est pourquoi, à l’Agglo, nous avons choisi de nous projeter à l’horizon 2100. Pour bâtir une stratégie de long terme et des outils pérennes. Plusieurs solutions s’offrent à nous, une grande concertation est lancée pour que les Sablais puissent se les approprier et donner leur avis. "

 
explique Yannick Moreau

 

 
 
Notre Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) engagé à 80 %
 
Dans le PAPI, 35 actions étaient proposées. Elles ont déjà été mises en place à… 80 % ! Après avoir reconstruit l’écluse de la Gachère (1,7 M€), l’Agglomération a restauré le perré et la risberme du remblai (720 000 €). En parallèle, un Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) a été publié et le trait de côte placé sous haute surveillance.
 
 
Une étude complète pour un plan d'action sur 80 ans
ecluse-gachere
 
Le littoral sablais présente deux entrées maritimes. Au nord, l’exutoire de l’Auzance à hauteur de la Gachère et au sud, le bassin portuaire des Sables d’Olonne. Elles forment, avec les marais des Olonnes, les principaux points bas du territoire. Sur ce secteur trois écluses gèrent les mouvements d’eau :
  • au nord, l’écluse de la Gachère,
  • au sud, l’écluse de la Rocade,
  • au cœur des marais, l’écluse de la Bauduère.
Seul le niveau d’eau du bassin portuaire n’est aujourd’hui pas régulé et représente une vulnérabilité en cas d’inondations et de submersion marine.
 
Pour mieux se projeter et trouver des solutions, l’Agglomération a commandé, en 2019, une étude au cabinet Socotec. Deux scénarri ont été envisagés : Xynthia + 20 cm (niveau actuel) et Xynthia + 60 cm (niveau à l’horizon 2100). Résultat : 196 bâtiments sont actuellement considérés comme vulnérables. En 2100, ce chiffre passerait à 296.
 
 
Des actions pour résister et s'adapter
 
A  partir  des  résultats  du  diagnostic  basé  sur  le  scénario  Xynthia  + 60cm,  SOCOTEC  a  proposé cinq grands types d’actions de protection collective et individuelle.
 
Les actions collectives permanentes :
  • Porte anti-submersion sur le chenal. Montant estimatif : 90 M€. Délai de mise en œuvre : 10 ans.
  • Rehausse partielle des quais. Montant estimatif : entre 4 M€ et 44 M€. Délai de mise en œuvre : de 8 à 20 ans.
Les actions collectives amovibles :
  • Protections amovibles (batardeaux, barrages gonflables...). Montant estimatif : entre 2 M€ et 16 M€. Délai de mise en œuvre : de 2 à 8 ans.
Les actions collectives combinées :
  • Rehausse et protection amovible. Montant estimatif : entre 13 M€. Délai de mise en œuvre : de 2 à 10 ans.
Les actions individuelles :
  • Accompagnement pour réaliser des travaux d’adaptation d’un bâtiment. Montant estimatif : 50 000 €/an. Délai de mise en œuvre : 1 an.
 
Décider ensemble des solutions à déployer
 
Une phase de concertation est désormais engagée.
Tous ces projets à l’étude sont présentés en détail dans l’exposition-concertation « Risque de submersion marine ».
Sur place, un agent de l’Agglo est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et relever vos remarques et suggestions. Rendez-vous à partir du lundi 9 août !
 
Vous pouvez également obtenir des renseignement en contactant les Services techniques de l’Agglo – Tél : 02 51 23 86 05
et partager vos remarques en écrivant à : risque.submersion@lsoagglo.fr

 

EXPOSITION - CONCERTATION

Risque de submersion marine : quelles solutions pour l’avenir ?

  • 9 au 27 août 2021 - Salle des fêtes de la Chaume – Place d’Armes - Lundi au vendredi : 10 h à 12 h – 15 h à 18 h
  • 30 août au 10 septembre 2021 - Hôtel de ville des Sables d’Olonne - Lundi au vendredi : 8 h 30 à 12 h – 13 h 30 à 17 h 30

CONFÉRENCE "Hé ... la mer monte - COMPLET

  • Vendredi 17 septembre à 20h30 au Havre d'Olonne, Les Sables d'Olonne- Gratuit, sur réservation : 02 51 23 86 05. Avec Eric Chaumillon, enseignant chercheur à l'Université de la Rochelle.