Expression des élus n'appartenant pas à la majorité communautaire

Golden Globe Race : Fiasco médiatique !

Les bateaux de la Golden Globe Race se sont élancés le 1er juillet du port des Sables pour un tour du monde « à l’ancienne» qui devrait durer 6 à 7 mois.

Cette « course » qui n’en n’est pas une puisque non homologuée par les instances nautiques nationales et internationales a été financée par l’Agglomération à hauteur de 150 000€ en aide directe mais nous coûtera à tous en réalité beaucoup plus via nos impôts si on compte la mise à disposition gratuite des infrastructures, du matériel et du personnel communautaires, les dépenses de communications (supports, affiches) et les festivités fastueuses (soirées, feu d’artifice).

Et tout ça pour un résultat mitigé puisqu’au-delà du jour du départ, la couverture médiatique est depuis quasi nulle sur la plupart des médias nationaux, se réduisant à la portion congrue du seul Journal des Sables et de Télé Vendée.

Si les skippers sont encore loin de l’arrivée, le grand gagnant de cette « GGR » est déjà connu : c’est l’heureux organisateur bien content d’avoir trouvé les pigeons acceptant de financer sa pseudo course dont personne ne voulait et à laquelle personne ne s’intéresse.

Les perdants, il y en a toujours, on les connait aussi : ce sont vous et moi, seule élue de l’Agglo à avoir voté contre ce financement. Nous aurions tous préféré que l’argent dépensé pour cet évènement soit plutôt utilisé à l’emploi, au logement, à la santé ou à l’aide envers nos concitoyens les plus fragiles et notamment nos anciens en situation de dépendance.

Nicole LANDRIEAU

Conseillère Communautaire d'Opposition

Liste « L'Humain d'Abord à Olonne ! »

Site internet : https://lhdaao.wixsite.com/humaindabord-olonne

Réseaux Sociaux : facebook.com/lhumaindabord.aolonne

 

Tribune pour LSOA  (Septembre 2017)

La communauté des Sables Agglomération peut faire beaucoup pour le bien-être des habitants de ses 7 communes et l'avenir de notre territoire. Il faut pour cela mettre de la cohérence dans le projet global, la gestion et les investissements, animer le débat démocratique pour rassembler sur les objectifs : telle n'est pas la pratique de l'actuel président, M. Moreau !

Ainsi avons-nous appris après coup qu'il avait décidé la création d'un grand « palais des sports » à la Vannerie qui mobilisera des moyens importants et l'aide du département. Nous ne doutons pas de l'intérêt de moderniser et adapter les infrastructures sportives, de faciliter la pratique du sport pour l'éducation et la santé. Alors, ce palais des sports est une priorité ? Discutons-en au moins ! un tel projet qui engagera la collectivité sur 20 à 30 ans ne peut être décidé sans appel ni conçu sans explications, sans concertation avec les élus, les associations, les clubs et les citoyens.

Autre exemple : nous avons interpelé le président sur l'excédent dégagé par la taxe sur l'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) : cette taxe a généré 8,8 millions d'euros de recettes dont une partie seulement a été utilisée dans l'année pour financer la collecte et le traitement des déchets ; l'excédent perçu est de 1,5 millions ! Cette situation est injuste pour les contribuables et pose question, les contributions publiques sont nécessaires à la vie commune mais les responsables publics ont un devoir de rigueur et de transparence, et nous y appelons.