Expression des élus n'appartenant pas à la majorité communautaire

LSO Tribune Juin 2020

Remerciements et propositions

La grave crise de la Covid-19 a bouleversé nos vies, a bousculé des certitudes et a confirmé l’utilité et l’efficacité des services publics.

Ici aux Sables d’Olonne, comme dans de nombreuses communes, des mesures ont été prises pour tenter de limiter les conséquences de cette crise sanitaire. Personnellement je veux témoigner auprès de celles et de ceux qui se sont impliqués dans les efforts demandés toute ma gratitude. Je veux aussi souligner la prise de responsabilité des Sablaises et des Sablais.

Cette publication du Conseil d’agglomération est consacrée à l’économie. Je milite pour un nouveau type de développement qui met l’Humain au centre de tout. Nous souffrons de cette course à la mise en concurrence. Je suis pour le développement des coopérations en lieu et place des concentrations. Notre département, et l’agglomération des Sables d’Olonne en est un bel exemple, pour se développer et résister, peut compter sur un fort réseau de Petites entreprises, qui ont un lien de proximité avec le territoire et sa population. C’est ceci qu’il faut continuer à développer.

L’économie c’est aussi la planète. Le coronavirus l’a mis en évidence. Il faut arrêter d’agresser nos biens communs. L’écologie n’est pas un slogan. C’est un formidable levier pour satisfaire. Notre agglo est riche d’atouts écologiques. Les Sables doivent devenir la « capitale écologique » de Vendée.

Le troisième aspect, ce sont les services publics nationaux et locaux. Il faut les défendre et en créer de nouveaux, comme par exemple un service public de l’autonomie.

Enfin il y a la question des moyens financiers. Je suis pour que nous mobilisions l’argent des banques. Il y a une tradition des banques mutualisées et coopératives. Elles rassemblent l’essentiel de l’épargne populaire. Il faut mettre tout cet argent au service de l’emploi, de la formation et des salaires.

Nicole Landrieau

PCF

 

L'Agglomération c'est actuellement 7 communes, 5 après la fusion. C'est un territoire qui correspond à un bassin de vie aux contours non définitifs ; nous pensons qu'il faudra le repenser et discuter avec les Achards et le Talmondais.

Est-ce un mille feuilles comme on l'entend parfois ?

C'est un transfert de compétences des communes vers l'Agglo ; Il y a des transferts de compétences obligatoires et d'autres optionnels ;

Normalement chacun a ses compétences ; cela ne doit pas faire double emploi, sauf parfois par exemple pour l'évènementiel.

Une synergie entre Communes et Agglo doit exister pour dynamiser notre territoire notamment en ce qui concerne le développement économique l'aménagement du territoire .et l'habitat

Le Maire de la commune nouvelle et le Président de l'Agglo seront donc amenés à travailler ensemble.

2 remarques :

La première : il n'y a pas de volonté forte pour développer les énergies nouvelles et favoriser la transition écologique. Pourtant nous avons l'ensoleillement, le vent … et une prise de conscience est à l’ordre du jour.

La seconde : je voudrais mettre l'accent, entre autres, sur le travail fait par les agents en ce qui concerne la prévention jeunesse (travail pas toujours connu). C'est difficile, délicat mais important car ils s'adressent à nos jeunes de 2 à 25 ans en difficulté.